Thursday, July 22, 2010

Naboer

Naboer (Pål Sletaune, 2005, Norvège/Danemark/Suède)



John vient d'être quitté par sa petite amie. Elle retourne chez lui pour prendre ses affaires. Juste après il commence à voir des choses bizarres avec ses voisines...

Je ne vais pas dire grand chose ici pour ne rien dévoiler, même si on peut tout comprendre ou presque assez tôt dans le film, qui n'est d'ailleurs pas sans rappeller un certain autre film espagnol très connu que j'éviterai de nommer.

Pratiquement tous les évènements se passent à l'intérieur d'un appartement. Un endroit très fermé qui installe très tôt un sentiment de claustrophobie profond chez le spectateur. On se sent pris par l'histoire depuis le tout début. C'est difficile de comprendre ce qui se passe mais les indices s'accumulent et la vérité devient claire.

C'est un film solide qui va droit au but sans perdre de temps. Un univers sombre qui me fait un peu penser aux mondes cauchemardesques d'Edgar Allan Poe...

8/10

2 comments:

  1. Anonymous CinéphileJuly 27, 2010 at 10:51 PM

    J'ai eu du mal à digérer ce film.

    Déjà ça m'a vaguement rappelé Antéchrist (que j'ai détesté.)
    Ça tourne en rond, nous mène un peu nulle part. L'histoire est déprimante par son manque de cohérence et de fond. L'intrigue est poussée à l'extrême jusqu'à rendre le film ridicule! Beaucoup de scènes sont franchement inutiles... D'accord, on ressent par moment de la frustration mais cela vient plutôt du fait qu'on en a marre d'attendre qu'il se passe quelque chose de concret. A part ça, les acteurs sont bons.

    Ce film est loin d'être intéressant pour ma part mais je pense que ça aurait pu être un bon court-métrage...

    ReplyDelete
  2. Je comprends ce que tu ressens. Ce n'est certainement aps un film à aimer par tout le monde, je pense qu'il faut vraiment se sentir impliqué dans l'histoire pour pouvoir bien s'immerger. Par exemple le fait que pratiquement tout le film est filmé à l'intérieur d'un seul bâtiment m'a carrément étouffé (dans le bon sens). Pas trop de films arrivent à me faire cet effet.

    ReplyDelete